"Toi que je n’aurai jamais"

"Je t’ai rêvé plus d’une fois,

J’en ai eu peur plus d’une fois,

Tu m’as soufflé ton prénom,

Toi petit être si fragile,

Toi que j’ai désiré,

A présent je le sais,

Tu ne seras qu’un fantasme,

Car les aléas de la vie,

Apprennent si souvent que presque jamais,

Ce qu’on aimerait au plus profond de soi,

Ne se réalise,

Je sais aujourd’hui que je n’ai plus peur de toi,

Je ne peux que t’espérer dans mes rêves,

Avec l’amertume du matin,

Les larmes qui coulent du temps qui passe,

Je dois faire ton deuil,

Ne plus espérer, ne plus croire,

Car cela fait plus mal,

Je réalise trop tard,

Que c’est ça mon désir,

Je ne te verrais pas grandir,

Je ne te sentirais pas grandir,

Toi qui ne naîtra jamais,

Parce que je ne suis pas quelqu’un d’aimable,

Je te fais mon adieu."

(Petit "poème" que j’ai voulu partager…La plume libre m’a repris, grâce ou à cause de Saez, car j’ai écouté aujourd’hui son nouvel album, dont la chanson "le bal des lycées", j’y ai trouvé l’"inspiration", puis une "dispute" aussi, qui fait réfléchir…)

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: