Petite réflexion face à un constat récurent…

J’ai envie d’aborder un thème assez difficile, car il regroupe tellement de chose, qu’il est un peu « bancal » mais il me tient quand même à coeur.
J’espère comme d’habitude bien m’exprimer, car par moment je me sens bien seule dans mes réflexions et ne sais si cela vient que de moi ou des autres (voir des 2).
En fait, je pars d’un constat et j’ai réfléchis, pensé…dessus et voila où j’en arrive :
Dans la vie, on a tous des préjugés, le tout est d’aller au-delà de cela pour avancer, comprendre, se comprendre et surtout être plus tolérant.
Pourtant, je remarque que les gens ne peuvent s’empêcher de juger, de savoir mieux que les autres, … et pourquoi? Parce qu’on ne pense pas de la même façon, parce qu’on est pas dans la norme.
Mais qu’est ce qu’être normal? Selon chaque personne le degré de « normalité » est différent, mais ce qui est sur, c’est qu’il faut rentrer dans des cases.
Comment bien se sentir, si aucune case n’est faite pour nous? On ne fait pas le poids face à des masses « contre » nous…
Elle est où la tolérance la dedans?
Comme exprimer une opinion, en quoi, parce qu’on ne pense pas comme les autres, qu’on pense autrement, on a forcement tord?
J’ai pu remarquer, qu’en fait, ça sert à rien de polémiquer avec des gens étroits d’esprit, où seul compte leur opinion, leur pensée, parce que si on pense pas comme eux, ils attaquent et/ou font de l’humour pour essayer de « déstabiliser » la personne en face, sans vouloir écouter et surtout comprendre la personne.
Si on ne fait pas, agit pas de la même manière que la « norme », qu’on pense pas/analyse pas de la même façon que les « moutons », on a tord et on est « stupide ».
Je crois, qu’on ne peut rien faire contre ce genre de personne (trop nombreux) et surtout, ça sert à rien, car l’intolérance est la.
Quelques petits exemples :
Si qqn est gros ou maigre, les gens jugent, trouvent que c’est moche, que c’est horrible, disgracieux…
Et alors? Une personne est ce qu’elle est, que cela soit par choix ou non.
Le regard ne va pas plus loin que l’apparence.
Comme pour l’opinion, les gens ne cherchent pas à « creuser » pour savoir le pourquoi du comment!!!
Si qqn est gros/maigre, les gens ne se disent pas « cette personne est malade? » « il y a peut-être un problème autre que le sur poids/sous poids? »
 Si on pense pas pareil, qu’on a une opinion différente, je pense qu’il faut être ouvert au dialogue et pas supposer que l’autre en face à tord.
En quoi ne pas penser pareil fait de nous des gens « inférieurs »?
Les gens qui pensent savoir ce que tu sais, ce que tu vis, ce qui est le mieux pour toi et ce qu’il faut penser…Mais de quel droit?
Je crois, qu’on a encore le droit de vivre, de penser comme on veut. Non? (sauf peut-être si c’est pour profaner la « haine »…)
Je pense qu’il est tellement plus simple de penser que les autres sont moins biens que de penser à soi…
Pourtant se remettre en question, être ouvert, tolérant, c’est primordial (il me semble) et que la diversité, la différence font évoluer les choses.
Autres exemples, la musique.
Comment peut-on dire, « pfff t’écoutes vraiment de la merde ». Mais si l’autre en face aime, laisser le aimer. De quel droit peut-on juger une prestation? On peut avoir un avis oui, mais juger qqn sur ce qu’il aime ou pas, c’est pas un peu abusif? Et vous seriez-vous capable d’en faire autant? (musicalement)
Certes la nuance est très subtil entre opinion et jugement mais elle est la et beaucoup ne la voient pas, comprennent pas…
La différence physique/psychique, c’est ce qu’il y a de plus dur pour affronter les autres, mais ça fait aussi une « force », parce que justement, ne pas rentrer dans un moule, ne pas le vouloir (sauf par la force des choses) montre qu’on essaye d’être soi et pas ce que les gens croient qu’on est.
Personne ne peut savoir à notre place ce qu’on veut car tout le monde n’a pas la même éducation, le même vécu…
Je ne dis pas non plus qu’il faut aimer tout le monde, être d’accord…Mais d’éviter de juger et essayer de comprendre.
C’est en comprenant qu’on évolue et que l’on devient plus tolérant.
Celui qui pense différemment de nous, pourquoi à tout prix lui dire « tu as tord » parce qu’on ne pense pas comme lui? Accepter est selon moi une meilleure façon de montrer que l’on est ouvert d’esprit, tolérant et sans jugement.
Je sais qu’on a tous des préjugés, mais combien font l’effort de « travailler » dessus pour aller au-delà? Combien sont prêt à essayer de comprendre (qui ne veut pas dire être d’accord) la personne en face parce qu’elle pense différemment, qu’elle n’est pas dans la norme?
Combien de personnes se disent tolérantes et si elles réfléchissent bien ne le sont pas tant que ça?
Est-ce que dialoguer/débattre avec une personne c’est comme le rire? (on peut rire de tout mais pas avec tout le monde.)
Je trouve que débattre, quand il n y a pas d attaques, c est passionnant (quand c’est cordial…) et ca fait avancer les choses.
Quand on est « different », qu’il nous arrive des choses pas banales, parfois (souvent) on a honte et on parle pas a cause du jugement des gens… (et la dessus je sais de quoi je parle…)
Je ne cherche à blâmer personne, j’exprime une opinion sur ce que je constate tous les jours.
Je ne dis pas non plus que je suis une « sainte » et que je ne fais aucune erreur, que je n’ai jamais « jugé’ personne, mais j’essaye de faire l’effort de passer outre et de comprendre le point de vue de la personne en face, le pourquoi du comment. (Mais bon pour ça, il faut se mettre de côté et tout le monde n’est pas prêt à écouter la personne en face et surtout accepter).
(J’aurai voulu m’être plus d’exemple à l’appui et développer dessus, mais il y en a trop et il me faudrait plus un livre plutôt qu’un blog pour en parler, donc j’ai minimalisé mes propos et mes exemples ^^)
Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Commentaires

  • Tom  On 01/02/2012 at 10:10

    Tu résume assez bien la période que nous vivons en ce moment.
    Le constat que tu fait doit être accompagné d’une réflexion plus large sur ce qui fait que aujourd’hui on réagis de cette manière en ce qui concerne notre vision des personnes qui nous entourent.
    Nous ne sommes pas maso (enfin je ne pense pas) et pourtant nous continuons à nous empêcher de vivre avec ces préjugés que tu dénonce.
    Pourquoi ?
    Je pense que cela viens d’un problème beaucoup plus global ou, de nos jours, l’être humain dévie de sa trajectoire initiale qui était le respect de l’autre et l’entraide mutuelle.

    • lamarie84  On 01/02/2012 at 10:29

      en fait, j’ai une réflexion encore plus large, je me suis restreint car c’est un article blog et pas un livre 😉 et je pense faire une MAJ car je suis pas tout à fait satisfaite du résultat (mais fallait que je le publie car depuis longtemps j y pense et je travaille sur cet article depuis qq temps déjà ^^)

      va savoir si on fond on est pas maso 😉 et le pourquoi, y a t il une vraie réponse? je ne sais pas, mais déjà réfléchir et penser est déjà une solution pour « lutter » et aller au devant des préjugés (enfin je crois :))

      mais je trouve cela passionnant de réfléchir, débattre, trouver (essayer de trouver) une/des réponse(s) (tant que cela est cordial bien sur ^^

  • Tom  On 01/02/2012 at 11:23

    Oui je comprend tout à fait tu a écris comme ça d’un bloc et je trouve ça pas mal réussi pour du texte « brut ».
    Je ne pense pas qu’on soit maso (quand même !) mais comment dire, peut être que le train de vie que nous menons ne nous permet plus de nous poser pour réfléchir autant que pouvais le faire nos « anciens ».

    • lamarie84  On 01/02/2012 at 11:50

      merci :$
      lol bah inconsciemment on est peut être un peu maso 😉
      oui c’est peut être le train de vie où il faut que tout soit rapide et surtout ne pas penser (un fait exprès?)

      • Baltox (@Baltox)  On 02/02/2012 at 12:01

        Oui un fait exprès comme tu dis !
        Il faut nous occuper la tête avec des broutilles pour ne pas réfléchir sur l’essentiel

      • lamarie84  On 02/02/2012 at 12:36

        c est un peu ça (et depuis longtemps) mon ressenti sur pas pas mal de chose ^^

      • Baltox (@Baltox)  On 02/02/2012 at 2:56

        Oui c’est vrai que ça dure depuis pas mal de temps.
        Je ne sais pas quel age tu as mMoi 23 et c’est vrai

  • Baltox (@Baltox)  On 02/02/2012 at 2:58

    Oui c’est vrai que ça dure depuis pas mal de temps.
    Je ne sais pas quel age tu as mais moi j’ai 23 et c’est vrai que du coup je n’ai connu que cette époque plutôt sombre !

    • lamarie84  On 02/02/2012 at 5:37

      j ai 27 (dans qq mois 28 :'() je trouve que c est surtout depuis les années 2000 que les choses stagnent, que rien ne bougent…ou plutôt que le monde a évolué tellement vite qu on a plus le temps de penser (comme on le disait hier) donc que les mentalités (ouverture d esprit/tolérance) restent figé
      heureusement pas tlm mais c est un sentiment très encré :/

  • Jane  On 02/02/2012 at 5:17

    il y a plusieurs raisons pourquoi les gens sont ainsi… parfois il te donne des conseils et sont persuadé que c’est la meilleure chose car pour eux ce fut le cas, parfois c’est simplement pour se mettre en valeur, d’autre c’est pas qu’ils sont simplement fermés, ils manquent de souplesse.

    Tu vois moi je suis pas prête à dire que tu ne juge pas. Moi je juge mais la différence, c’est que je juge (le plus souvent possible) APRÈS un constat. ex: une collegue à prit en grippe un autre collegue que je ne connais pas, elle me parlait sans cesse de cet homme et je refusais d’approuver ses commentaires souvent déplacés et gratuits. Elle se fachait et je lui ai dit que je ne me fierais pas à son jugement pour me faire une opinion de cet homme même si je respectais son opinion. ça l’a freiner un peu.

    L’idéal serait d’abolir cette notion de normalité mais la société ne le permet pas.

    • lamarie84  On 02/02/2012 at 5:30

      je le dis moi même qu il peut m arriver de juger mais souvent je passe outre ce sentiment et j essaye de comprendre le point de vue de l autre 🙂 (et comprendre ne veut pas dire être d accord ;)) je donne mon opinion mais n impose pas absolument mon idée (ou très rarement car on reste humains et des erreurs existent ^^) mais beaucoup de gens (même de mon entourage) n accepte pas que je ne pense pas pareil et que donc j ai forcement tord, je suis forcement « stupide », que je n ai pas d opinion à donner…et je trouve que c est de l intolérance :/
      oui abolir la normalité, car cette définition de norme est différente selon la personne en face…

  • Jane  On 02/02/2012 at 5:20

    je ne crois pas aussi que ce soit du masochisme, peut-être plus de l’inconscience, des systemes de protections que l’homme se donne pour se protéger… on sait bien se qui est pour eux différents… fait peur.

    • lamarie84  On 02/02/2012 at 5:34

      oui ce qui est différent, l inconnu…fait peur mais il faut (à mon sens) passer outre cette peur car sinon, on ne peut pas se prétendre « tolérant » et « ouvert d esprit »
      on a tous des « peurs » (la société, les médias…jouent la dessus) mais si on ne réfléchit pas dessus je crois que rien n évoluerait et je trouve que de nos jours, rien n évolue car les gens restent campé sur leurs positions sans vouloir faire même l effort d accepter qu on puisse penser autrement et c est dommage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :