Monthly Archives: septembre 2012

« Toi que je n’aurai jamais »

« Je t’ai rêvé plus d’une fois,

J’en ai eu peur plus d’une fois,

Tu m’as soufflé ton prénom,

Toi petit être si fragile,

Toi que j’ai désiré,

A présent je le sais,

Tu ne seras qu’un fantasme,

Car les aléas de la vie,

Apprennent si souvent que presque jamais,

Ce qu’on aimerait au plus profond de soi,

Ne se réalise,

Je sais aujourd’hui que je n’ai plus peur de toi,

Je ne peux que t’espérer dans mes rêves,

Avec l’amertume du matin,

Les larmes qui coulent du temps qui passe,

Je dois faire ton deuil,

Ne plus espérer, ne plus croire,

Car cela fait plus mal,

Je réalise trop tard,

Que c’est ça mon désir,

Je ne te verrais pas grandir,

Je ne te sentirais pas grandir,

Toi qui ne naîtra jamais,

Parce que je ne suis pas quelqu’un d’aimable,

Je te fais mon adieu. »

(Petit « poème » que j’ai voulu partager…La plume libre m’a repris, grâce ou à cause de Saez, car j’ai écouté aujourd’hui son nouvel album, dont la chanson « le bal des lycées », j’y ai trouvé l' »inspiration », puis une « dispute » aussi, qui fait réfléchir…)

Publicités

La « positive attitude »?

Cette semaine j’ai lu un article sur le blog de @krokette http://krokette.fr/7-positive-things-week/ qui m’a fait « tilt » et je me suis dit : « pourquoi pas essayer le même « exercice » 🙂 « .

En fait, je ne peux pas dire que ma vie est « négative » mais elle n’est pas pour autant « joyeuse », enfin je la ressens pas toujours ainsi (eh oui on ne peut pas toujours être au top :p).

Donc, j’ai essayé de trouver 7 choses positives qui c’est passé cette semaine (oui en plein milieu de semaine :D)

1- J’ai réussi à « confier » des choses que je n’avais jamais dit à personne (bon pas en détail non plus ^^) et ça a fait du bien (sur le moment en tout cas), à une personne, qui j’espère, mérite ma « confiance », car je ne sais pas trop me positionner sur elle…

 

2- J’ai revu un ami pas vu depuis des mois et c’était trop trop bien 😀

 

3- Des « idées folles » qui ne resteront peut être pas que des idées ^^ (affaire à suivre :))

 

4- Boire un verre avec une copine et passer une très bonne soirée 🙂

 

5- Mes cheveux repoussent assez « vite » 😀 (je sais c’est con mais bon, je ne m’aime pas du tout avec les cheveux courts…j’ai l’impression d’avoir perdu ma « féminité » :/)

 

6- J’ai perdu du poids ^^ bon je sais pas pour les kilos, je me pèse en gros 2fois par an, je n’ai pas de balance chez moi, c’est banni ;p mais je commence à « flotter » dans certaines fringues qui étaient devenues trop serrées ^^ et mine de rien ben ça remonte le moral, car j’ai toujours des complexes à la con, mais j’essaye de faire avec, pis un de mes « complexes », je sais qu’en fait cela peut être un atout, si je l’assume pleinement, car on m’a déjà « complimenté » dessus (enfin surtout une personne ^^).

 

7- Pour m’occuper après la recherche active d’un emploi, je fais des sondages en ligne, des concours…et j’ai gagné à quelques concours, choisie comme testeuse de produits, été récompensée en chèque cadeaux ou virement bancaire suite aux sondages et ça c’est cool 😀

 

Bon j’ai eu du mal à trouver 7 choses positives car je vois des choses négatives, un peu trop peut être, mais je ne déprime pas non plus, (pas trop :p), et pis le plus important, je continu à avancer dans ma vie, à mon rythme, j’évolue, je comprend…et ça c’est important, je pense ^^

Divertissement ou torture ?

J’aimerai qu’on m’explique en quoi la corrida est un « patrimoine culturel »? Une non torture animale? En quoi c’est beau de voir une bête se faire tuer dans d’atroce souffrance? Et conforme maintenant à la constitution…

Qu’on m’explique, car vraiment je ne comprend pas…
C’est excitant? C’est jouissif de voir un « combat » joué d’avance? Où est la beauté du geste (de cruauté)?
Si j’étais un mec, je dirais que ça me ferais vite débander…
C’est vrai, ce n’est qu’un animal, donc un « meuble », on s’en fiche de savoir s’il souffre, ce n’est que du bétail et ça amuse la galerie.
Je ne vois rien d’amusant la dedans…Mais je dois être trop « fermée » d’esprit…Et/ou peut-être trop « stupide » pour voir que c’est vraiment fantastique comme spectacle…(qui est pour moi à vomir…)
C’est vrai, regardez comme c’est beau (à en pleurer…) :
(ce ne sont pas les images les plus horribles que j’ai pu voir, mais déjà celles-ci me donnent envie de pleurer, vomir…)

Il y a des prénoms…

…que je ne pourrais jamais, au grand jamais, donner à mes « futurs enfants » (bien que je pense que j’en aurais pas cf : https://lamarie84.wordpress.com/2012/09/11/amour-vous-avez-dit-amour/ ).

Je m’explique, lorsque l’on travaille souvent auprès d’enfants, un prénom = un souvenir = ne pas donner ce prénom ^^

Comme si un prénom reflétait une personnalité, car en discutant avec d’autres personnes, la même « horipilance » se manifeste ^^

Déjà, tous les prénoms « américains » tel que Jordan, Brian, Dylan, Logan…(avec bien sur le bon accent anglais sinon c’est pas drôle :D) A EVITER si vous ne voulez pas un enfant « chiant », « turbulent »… (bien qu’une fois adulte je ne sais pas s’ils « changent ») mais TOUS mais vraiment TOUS les enfants portant ce prénom sont « fatiguant » #euphémisme 😉 (j’ai 10ans d’expérience dans l’animation + travaillé dans une école + autres structures avec enfants donc je sais de quoi je parle ^^)

Tous les prénoms américains en « on » : Jason, Maron, Dylon, Brandon…Même constat que ci-dessus.

Pareil pour les prénoms féminins « américains » : Bridget, Jennifer, Brenda…

Il y a aussi les prénoms que j’aimais bien mais que je n’aime plus, mais vraiment plus : Théo, Léa, Manon (en fait les Théo que je connais ben, ils sont stupides :s , les Léa, des ptites pestes et les Manon des capricieuses ^^)

Il y a les prénoms bien « français » qui reviennent à la mode (je trouve) : Jules (surtout si vous voulez éviter le « conflit » n’appeler pas votre enfant ainsi, bien que parfois très serviable, mais pour mieux nous « entuber », même si nous ne sommes pas dupes :D), les Quentin et Killian l’horreur, les Mattéo pareil ^^et les Maxime, Baptiste (bien que tous petits, même caractériel, ils sont choux :)) et les Kévin…

Toutes les Chloé, Amélie, Noémie, Lola, Justine, Charlotte, Mélissa : des ptites chipies parfois très pestes

Les Alex, Alexis, Christopher :  à bannir XD

Par contre, il y a (fort heureusement) des prénoms qui sont encore sympa, qui ne rappellent pas de trop (mauvais) souvenirs en fait 4 : les Nicolas (bien que tous ne soient pas super super ^^ ») et Benjamin (j’ai toujours aimé ce prénom :)), les Emma (même si j’en ai connu une bien capricieuse mais que j’adorais quand même) et Alice (j’ai rêve une fois que j’accouchais et en gros le bébé me disait « appelle moi Alice » et ça m’est resté ^^)

Bien sur, j’oublie pas mal de prénom mais si vous voulez des avis sur des prénoms n’hésitez pas 😉

Pis aussi, cela ne veut pas dire non plus que j’ai pas aimé bosser avec ces enfants malgré leurs (sales) caractères 🙂 et pis j’en connais peu avec ces prénoms une fois adultes, donc avec le temps cela change peut être 😉

Mais c’est amusant de constater que les plus « chiants » ont toujours les mêmes prénoms ^^

 

Petit bonus (sketch extra :D) :

http://www.youtube.com/watch?v=m9usqcpcLzg

Amour? Vous avez dit Amour?

Image

Quand je fais le bilan de ma vie, que je vois, écoute mes proches, je me dis que ce n’est pas une chose pour moi.

La vie a fait que je n’y crois pas même pas/plus…

Non je ne fais pas ma pessimiste mais je fais une simple constatation.

Je m’approche de la trentaine et je pense avoir été amoureuse qu’une seule fois, ma plus grande histoire a duré environ 1année (avec des hauts et beaucoup de bas), je n’ai jamais vécu avec personne et je pense sincèrement que je n’aurais pas de vie de famille (c’est-à-dire des enfants avec « mari » (enfin concubin car je crois encore moins au mariage)).

Pourquoi je pense que l’Amour n’est pas pour moi? Le chaos sentimental que j’ai vécu fait qu’à ce jour, j’ai plus envie de (re?)construire quelque chose, encore moins faire confiance…

La dernière fois que je me suis laissée « berner » (comme une conne), j’ai laissé trop de plumes, déjà manquante. J’ai voulu croire en l’autre, à ce qu’il me disait, ces projections…et comme une débutante, je me suis laissée aller, je me suis dis pourquoi pas y croire aussi? Peut-être que finalement je compte? Peut-être qu’il dit vrai? Il m’a amadoué, attendrie et une fois prise au piège, m’a laissée comme ça, du jour au lendemain, j’ai rien vu venir et j’ai cessé de vouloir savoir le pourquoi du comment que je n’aurais jamais.

Heureusement que je n’étais pas amoureuse, juste de l’affection (du à l’amadouage) sinon je serais six pieds sous terre. ^^

Déjà ma précédente (vraie) relation, celle où j’étais amoureuse, j’ai mis beaucoup de temps à me remettre, la, cette expérience m’a convaincue, je ne pourrais plus croire en l’Amour, croire aux relations « amoureuses » et je pense que j’ai finalement accepté que je resterais « vieille fille » (et pas aigrie, point du tout), je ne déteste pas les hommes, j’ai même plus de copains que de copines, je m’entend très bien avec eux, mais des que c’est plus ben ça marche pas et je pense que ça doit forcement venir de moi, l’Amour ne m’aime pas (ou bien c’est Cupidon le coupable?)

Cupidon me laisse ça :

Image

Surtout, qu’on arrête de me dire, « Mais non tu verras, tu rencontreras quelqu’un, tu es encore jeune, ça arrive plus vite que tu ne le crois d’avoir des enfants » et patati et patata…

Qui me font ces discours? Les gens en couple et/ou les gens avec enfants…

C’est bon, je suis pas désespérée, je suis pas pessimiste, juste réaliste sur les choses et pourquoi me faire mal à « rêver » du « prince charmant » quand dans la réalité des choses, je suis seule, ou avec un #FF / #SF ou « coup d’un soir »… (mais ça c’est plus rare…)

On ne m’aime pas (amoureusement), je n’aime plus/ne veux plus aimer, car des que j' »aime » ça foire, des que je m' »attache », m’attendrie, me dis que je peux laisser une chance, on me laisse et je redécouvre la souffrance et la non confiance en soi qui resurgit.

Autant être en accord avec soi même et éviter de souffrir pour rien, je suis pas si maso que ça, même si les hommes ont été sado…

Pis de toute façon on ne fait plus de rencontre de nos jours et je me refuse les sites de rencontres, je sais pas ya un truc « pervers » que j’aime pas sur ces sites, pis j’en ai pas besoin.

Donc, qu’on arrête de parler d' »Amour » partout et surtout de faire croire aux enfants que c’est fantastique, ce n’est pas vrai, car trouver chaussure à son pied n’est pas chose aisée voir impossible et cela n’aide pas à s’aimer soi, même si je m’aime (plus ou moins) comme je suis (c’est déjà pas mal ^^)

(J’aurai pu écrire plus de truc mais cela n’aurait été que de la rancune donc pas nécessaire, j’ai dépassé ce stade même si parfois elle me revient ^^ »)

NB : Je préfère le répéter encore et encore, ceci est mon avis, cela me concerne et ce qui est vrai pour moi, ne l’est pas forcement pour les autres !!! Je ne suis pas triste, je ne suis pas défaitiste, seulement c’est la réalité de ma vie !!!