Monthly Archives: avril 2014

Comment ne pas « tomber »?

Dans la vie, il y a toujours des hauts et des bas, le tout est de remonter lors de la chute, se rattraper, trouver la force de pas s’enfoncer.

Mais, il y a des moments, l’émotion est trop grande, les larmes arrivent, le « négativisme » aussi et vient alors les idées noires (noires hein, pas idées suicidaires).

Comment on fait pour pas se laisser bouffer, ne pas embêter son monde, surtout quand on arrive pas à expliquer nos angoisses, que la culpabilité envahit notre cerveau…

J’ai parfois des réponses à mes angoisses, parfois j’arrive à les dominer, mais j’ai souvent peur de me laisser aller, d’être rongée et ne plus me contrôler…

J’ai cette peur aussi de perdre les gens que j’aime parce qu’ils ont aussi leurs propres soucis, qu’ils ont pas la réponse à notre négativisme…

C’est con quand même l’inconscient, tout va bien, puis on lit quelque chose, on entend quelque chose et paf, on coule…

Parfois, je pense que juste un câlin, d’être serrée fort dans les bras de quelqu’un (un ami…) ça pourrait aider, la peine s’amenuise et pas besoin de parler, parce que les mots manquent, que c’est un passage à vide…

En tout cas pour le moment ça va mais il y a des moments, je sens une épée de Damoclès sur ma tête et je ne sais pas comment être assez forte pour ne pas retomber dans les profondeurs de l’ « enfer » (pas d’autre mot pour expliquer le vécu…)

Si quelqu’un a des « trucs et astuces » pour surmonter les touches de noires de la vie et garder la tête haute malgré les soucis, je suis preneuse 😉

En tout cas le positif dans ce négatif, c’est que j’ai réussi à ne pas être au 36eme dessous malgré ma crise de larmes et de « désespoir  » d’hier soir… (en plus la je savais le pourquoi du comment de cette crise…)

Et à tout ceux pensant que l’on ne peut pas s’en sortir, je vous assure que c’est possible, certes c’est pas simple, je ne sais pas comment on trouve la force de se lever et marcher… mais c’est possible, je parle de vécu.

Le plus dur après, c’est de vaincre la peur de retomber… ce qui m’arrive, heureusement pas tout le temps 😄 et c’est la dessus dont j’avoue j’ai besoin d’aide…

(pas facile d’admettre nos failles…)

Publicités

Un enfant à tout prix?!

Titre assez explicite non? 😉

En fait, depuis longtemps j’ai envie d’être mère, la vie a fait qu’à bientôt 30ans, je ne le suis pas encore, pour le moment ce n’est pas à l’ordre du jour, mais je me sens vieillir, j’ai cette envie en moi de donner la vie…

La vie a fait aussi que la vie de couple n’est pas (plus?) pour moi…J’ai eu des histoires, j’ai été amoureuse, mais voila, je n’ai plus confiance, l’amour ce n’est pas pour moi, pour dire, ma dernière histoire qui a compté, où j’ai donné ma confiance, en fait n’a jamais existé pour l’homme en question…

Enfin bon, passons sur l' »amour » chaotique dans ma vie 🙂

Je me suis faite à l’idée de n’avoir aucun enfant, car en plus d’être en « mal d’amour », j’ai des cons d’ovaires…pas stérile mais pas simple pour féconder…

Mais voila, l’idée d’être mère est toujours présente, pas au point d’être obnubilé (heureusement :D) mais par moment ça me rend triste…

Pis voila que suite à une blague (de ma part), il s’en est suivi une discussion sérieuse, celui de demander à « cette personne » (les guillemets car je parle d’elle dans un article récent ;)) d’être le géniteur de mon enfant. Je ne pensais pas que cela serait pris au sérieux, mais en fait si. Ça me touche, ça me fait peur mais ça me fait aussi envie…

On en a reparlé aujourd’hui, surtout lui, je crois, et ça me perturbe encore plus, je sais pas si on doit ou non et tout un tas de questions…

Bien sûr, tous les 2, on ne fera rien sans discuter plus longuement, sans réfléchir, peser les choses…

J’ai essayé de trouver des témoignages de personnes dans mon cas, d’être maman solo en connaissant le géniteur (pas le père, sinon ya amalgame ^^) mais à part des homosexuelle, NADA…

J’aimerai bien l’avis de maman solo, comment elles le vivent, de géniteur aussi, ça me permettrait d’y voir plus clair.

L’expérience me tente, ce cadeau d’une vie, mais la peur est la (forcement ^^), peur de perdre l’ami, peur de pas y arriver, peur de…

Et comment expliquer ma grossesse aux proches sans dire qui est le « père », comment expliquer qu’il n’y a pas de papa…mais que j’aime cet hypothétique enfant.

Je sais, par expérience que beaucoup me trouve encore jeune, que ça vient plus vite que je ne le crois et tout le discours bien pensant, venant de personnes en couple et très souvent avec enfant.

Il y a aussi les pseudo « child free », ceux ne voulant pas d’enfants, alors comment comprendre mon envie d’être mère, et plus encore célibataire…

D’autres me diront d’aller au don de sperme, mais non, je veux connaître le géniteur, plus simple sur beaucoup d’aspects.

Je ne prendrais pas cette décision sans réflexion, nous ne prendrons pas cette décision sans réflexion, et heureusement 🙂 mais l’idée cogite un peu plus, l’envie aussi et la…l' »angoisse » aussi…

De toute façon ça sera pas dans 9mois, j’ai pas une situation financière assez conséquente, pas assez de réflexion, mais l’idée partant d’une « blague » devenant réalité, un enfant ayant pour géniteur cette personne, j’ai presque envie d’y croire même si c’est complètement fou. Ça sera notre décision, notre envie, moi d’être mère, d’élever au mieux cet enfant que je désire depuis longtemps et lui de m’offrir ce cadeau.

Je ne serais peut-être pas comprise, jugée (mais les gens sont doués pour ça, peu importe la situation), mais si nous sommes heureux, c’est l’essentiel non?

 

7 choses positives de ma semaine

C’est important, de faire le point de choses positives de notre vie. La vie est parfois bouffer par tant de négatif qu’on en oublie le beau, même si c’est de petites choses.

Donc voila le « bilan » positif de ma semaine:

1) J’ai (enfin) vu un beau film, drôle et émouvant qui m’a donné envie de lire le livre qui en est tiré, « la couleur des sentiments ». Je vous le conseille vraiment, surtout si vous voulez passer un bon moment 🙂

2) Je lis, mais pas assez à mon goût, même si je suis en gros à un livre par semaine, j’ai une telle PAL ^^ Cette semaine j’ai fini « apocalypse bébé » (ouais je le lis seulement maintenant :p mais quand un livre a trop de bonnes critiques…je me méfie, j’ai souvent été déçue…) et maintenant je lis (enfin aussi) « Dome » et je le dévore, heureusement vu le pavé 😉

3) J’ai un boulot à plein temps \o/ Bon, que jusque fin avril, pour le moment, mais je suis contente, car sous en plus et si on m’a proposé c’est parce qu’on est content de moi (c’est ce qu’ils m’ont dit et ça fait d’autant plus plaisir cette confiance :D) En mai, je retrouve mes horaires de mi temps, mais avec de la chance, je l’espère, je resignerais pour le temps plein, croisons les doigts 😉

4) Comme je suis à plein temps, j’ai rencontré une nouvelle collègue et elle est super sympa et tant mieux, une autre de mes collègues, je n’en peux plus…

5) J’ai revu une très bonne copine pas vu depuis des mois, donc forcément ça fait plaisir 🙂 (eh oui quand on bosse, dur dur de concorder les emplois du temps…)

 

6) Je commence (enfin) à perdre du poids, depuis quelques temps, je fais des séances d’abdos fessiers, mange « mieux »…et je voyais aucun résultat mais la ça commence à se voir (ne pas me demander combien de kilos j’ai perdu, j’en sais rien, j’ai pas de balance chez moi, c’est un objet banni ^^)

7) Le plus positif 😉 les discussions régulières avec un ami au téléphone qui me font très plaisir, car n’habitant pas la même région, dur dur de se voir 😦 et c’est surtout qu’on a vécu des « tempêtes » mais malgré cela, on a réussi à s’accrocher, on se comprend mieux car communique mieux, moins de quiproquos, moins de « peur » de dire ce qu’on pense (surtout moi). J’aime vraiment nos discussions, parler à Coeur ouvert de tout et de rien, de mieux le connaitre jour après jour…j’espère que de son côté c’est pareil, mais vu qu’il m’appelle c’est le cas 😉

Donc voila le bilan positif de ma semaine en 7 points, il n’y a pas eu que du positif, mais je préfère m’accrocher à cela, sinon on tombe vraiment vers le bas et c’est toujours dur ensuite de remonter…

Cette personne

Dans la vie, il y a toujours des hauts et des bas, le creux de la vague, l’impression de couler, de ne pas savoir comment réagir, nous sommes tous différents face à l’adversité.

La dernière fois que j’ai commencé à couler, à trop cogiter, à la limite de péter un câble, pour je ne sais pas trop quelle raison, j’ai failli perdre une personne très importante dans ma vie.

Cette personne, elle m’a donné une grosse claque, par des mots très durs, des choses qui m’ont fait réagir mais dans le bon sens, je me suis pas laissée aspirer par le bas, pas laissée le négatif me bouffer, malgré la tristesse qui m’ envahissait.

Par « miracle », l’amitié a été plus forte, les abcès crevé et place à un nouveau départ, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Cela fait quelque temps maintenant mais je n’oublie pas les paroles prononcées (dans un sens comme dans l’autre) et à quel point, une histoire est fragile.

À présent, tout va mieux, je sais que rien n’est gagné d’avance comme toute histoire mais grâce à cette personne, je perd moins pieds, je me laisse moins bouffer par le négatif, même si le plus gros du travail vient de moi, c’est vraiment à cause de la claque donnée et à une meilleure communication que notre amitié survie.

Cette personne m’a fait confiance, je lui fais confiance et me fais confiance, si elle n’existait pas, il faudrait l’inventer, même si son caractère n’est pas simple.

Je sais que ça peut paraitre enfantin, mais j’avais envie de dire que j’ai rencontré (depuis quelques années maintenant) une personne formidable, avec qui on arrive à vaincre les mauvais moments, encore plus à présent, et surtout à partager des très bons moments malgré la distance et souhaite à tous d’avoir près de soi une personne comme ça.

Peut on aimer une amitié? Je pense que oui et elle est précieuse, il faut en prendre soin au maximum, car même si cette personne n’est pas « vital » pour vivre, elle est très importante pour mieux vivre. Mieux vivre, parce qu’elle n’a pas peur de me dire ce qui va comme ne va pas et malgré beaucoup de crainte, ma confiance est donnée et je pense que c’est réellement réciproque.

J’avais envie de partager du positif, la vie est tellement dure, qu’il faut profiter des gens vrais malgré leurs défauts, qui te disent sans tact de stopper quand ça ne va pas et être la pour elle même si je sais que cette personne a du mal à partager sa vie, mais petit à petit s’ouvre et me surprend sur plein de sujets vagues ou très personnels. C’est comme on dit, une belle perle à ne pas perdre, précieuse, petite mais magnifique. J’ai failli la perdre, j’ai eu peur, mais j’ai réagi en m’améliorant.

Merci à cette personne dont je tairais le nom mais j’espère se reconnaitra 🙂